Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 Jun

La vallée des roses (Maroc)

Publié par Jean-Louis Neveu  - Catégories :  #Ethnobotanique

 

Chants et danses Amazighs de Kelaat M'Gouna (Moyen Atlas-Maroc)

 

affiche-2

 



rencontres

 

Mozaiques

 

Quotidien

 

Bouleau[1]

 

terre-crue

 

Portes[1]

 

 

La rose de Kelaat M’gouna : Rosa Damascena  

Originaire probablement de Damas, la rose de Kelaat aurait été implantée dans le sud du Maroc avant la conquête arabe, cette variété est très proche de la rose de Grasse ‘CENTIFOLIA’. Le climat pré saharien frais ,le sol argileux profond et le PH alcalin sont les conditions favorables pour la plantation de ce rosier, qui s’effectue entre novembre et février dans des tranchées de 40cm de profondeur sous forme de haies séparant les parcelles, en bordures de seguias.

 

 


Roseraie

 

 

gardien-des-roses

 

 

L’économie de la rose 

La production de la rose est tributaire de l’état végétatif, de la densité des plantations et des cultures adjacentes ; elle se situe entre 0,8 kg et 1,4 kg par mètre linéaire. La production totale varie en conséquence de 3500 à 5000 tonnes par an, soit environ 25% de la production végétale globale. La cueillette, qui a lieu entre le mois d’avril et juin, commence très tôt le matin et peut durer toute la journée, elle est très pénible en raison de la chaleur et de l’existence d’une multitude d’épines solides qui piquent douloureusement les mains et les avant-bras des travailleurs. Elle permet néanmoins d’assurer prés de 400.000 jours hommes de travail.

 

 

 

vitrines2[1]

 

tourisme

 

 

Le commerce et l’industrie de la rose

Entre 20% et 40% de la production de la rose fraîche est livrée aux deux distilleries installées dans la région pour en extraire l’essence et la concrète (pâte plus ou moins dure obtenue après extraction d'une matière première fraîche d'origine végétale par solvants) qui seront exportées aux parfumeurs de renom (1Kg d’essence nécessite 2500kg à 3000kg de roses). Les résidus  d’extraction servent à la fabrication de l’eau-de-rose et à une gamme diversifiée de produits : savonnettes, shampoing, crèmes, déodorants, etc. Une activité commerciale s’est aussi développée (plus de 40 magasins à Kelaat M’gouna), et les circuits de distribution acheminent désormais cette production en plus de la rose sèche, vers toutes les villes du Maroc et parfois à l’étranger. 

 


 

Lignes2[1]

 

fête-de-la-rose

 

 

 

L’élection de Miss Rose

A Kelaat M’gouna, chaque année une jeune fille prend possession de la couronne de façon plutôt pacifique et festive. Très souriantes et vêtues d’une très belle tenue authentique, les candidates essayent de séduire les membres du jury et tout le public assistant au spectacle traditionnel de chars décorés en rose et défilant comme une roseraie ambulante. L’heureuse gagnante peut déjà voir la vie en rose puisque la tradition fait que les demandes en mariage se concentrent d’une manière très significative dans les tribus parmi lesquelles les heureuses championnes sont sélectionnées, Normal. 

 

 

 

 

 

Ahidouss
Film de Moha Ofalou 

Ahidous Mgouna est parmi les troupes de danses folkloriques les plus célèbres du Maroc, c’est une troupe composée généralement de 16 personnes (8 femmes et 8 hommes dont un chef) ; parmi les danses interprétées, on peut citer la danse de l’Abeille (tizouit), dont voici une brève description. Les femmes sont debout, se tenant les mains et constituant ainsi une rangée mouvante s'opposant à celles des hommes tenant les tambourins (taganza). La danse commence avec un rythme très rapide et une parfaite maîtrise des déplacements faisant rapprocher et éloigner les deux rangées. Chaque rangée est ensuite divisée en deux sur un signe discret du chef puis chaque moitié se retrouve en face d’une autre moitié, de sexe opposé. Les deux ensembles opèrent des rotations très harmonieuses avant de se rassembler autour du Chef qui se déplace avec une fierté telle Yassoub : la reine des abeilles. 

Texte d'après Zabir Bouhoute (www.ouarzazat.com)

 

Commenter cet article

À propos

Le blog présente le concept d'ethnophotographie à travers le fonds photographique et audiovisuel de Jean-Louis Neveu. Il préfigure la navigation du futur site www.ehnophoto.fr en cours de réalisation.